recherche

Accueil > Âme américaine > Héros et Héroïnes > Jorge Eliécer Gaitán (1898 - 1948)

7 mai 2008

Jorge Eliécer Gaitán
(1898 - 1948)

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Jorge Eliécer Gaitán (23 janvier 1898 - 9 avril 1948) fut un homme politique colombien très populaire en son temps. Candidat du Parti libéral colombien pour la présidentielle de 1948, son assassinat à Bogota fut le début de la période de troubles connue sous le nom de La Violencia.
Aujourd’hui encore, Gaitán est un mythe colombien, au point de voir son image sur les billets de banques.

Famille et études

Jorge Eliécer Gaitán est né dans le petit village de Manta (Cundinamarca). Il fit des études de droit et de sciences politiques à l’Université nationale de la Colombie, d’ou il sort avocat en 1924 avec une thèse sur Les idées socialistes en Colombie. Il complétat ses études par un doctorat de Droit obtenu à l’Université de Rome « La Sapienza » en 1928.

Premiers engagements politique

En 1919, il connait ses premiers engagements politiques contre le président Marco Fidel Suárez, il devient grâce à cela une figure à l’intérieur du Parti libéral et l’un des leaders de sa gauche. En 1928, il devient une figure populaire dans toute la Colombie, en défendant des travailleurs des bananeraies de Magdalena sur lesquels l’armée avait tiré lors d’une grève à la demande de la United Fruit Company . En 1931, il devient président de la Chambre des représentants de Colombie.

En 1933, il rompt avec le Parti libéral pour créer l’Unión Izquierdista Revolucionaria (UNIR - Union de gauche révolutionnaire), mais décide de revenir au Parti libéral en 1935. En 1936, il devient le maire de Bogota pendant huit mois et améliore les services publics de la ville tout en appelant à d’importantes réformes sociales.

Devenu Ministre de l’Éducation en 1940, il lance une grande campagne d’alphabétisation, mais aussi de construction de cantines scolaires et un élargissement de la culture.

La marche vers la Présidence

Il se lance dans la conquête de la présidence en 1945 où il se présente comme le "candidat du peuple" à la convention du Parti libéral, mais l’appareil du parti préfère soutenir Gabriel Turbay qui a l’appui de l’oligarchie. Il échoue donc face au conservateur Mariano Ospina Pérez en mai 1946.

Gaitán décide alors de prendre la tête du Parti libéral colombien, dont il devient le président en octobre 1947, après que ses supporters remportent la majorité des voix lors des élections législatives de mars. Devenu le chef unique du Parti Libéral, il se prépare à devenir le Président de la République de Colombie lors des élections de 1950.

Un assassinat mystérieux...

Le 9 avril 1948, Jorge Eliécer Gaitán est assassiné. Aujourd’hui encore les commanditaires de ce crime restent inconnus. Gaitán avait de nombreux ennemis, l’oligarchie colombienne, présente aussi bien au sein du Parti conservateur colombien que de son propre parti, et qu’il n’a jamais cessé de dénoncer. Le Parti communiste colombien qui voyait en lui un adversaire d’autant plus dangereux qu’il était populaire. Et bien entendu les intérêts des Etats-Unis, et particulièrement les compagnies bananières, on évoque souvent une implication de la CIA dans son assassinat.

Sa mort provoqua une très forte émotion populaire et des troubles que l’on appelle le Bogotazo qui furent le premier épisode de La Violencia.

Un mythe toujours vivant

Encore aujourd’hui, la figure de Jorge Eliécer Gaitán est évoquée dans le débat politique colombien, comme celle du leader charismatique et honnête voulant le bien du peuple contre l’oligarchie. De nombreuses statues rappellent son souvenir dans tout le pays, et il est même présent sur les billets de 1000 pesos colombiens.

Wikipédia, le 7 mai 2008.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id