recherche

Accueil > Argentine > Jorge Faurie, nouvel ambassadeur de la République Argentine en (...)

16 décembre 2015


Jorge Faurie, nouvel ambassadeur de la République Argentine en France

par Estelle Leroy-Debiasi *

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

La nomination de Jorge Faurie, diplomate de carrière, comme ambassadeur de la République Argentine en France a encore une fois déchainé la plume fielleuse de la journaliste correspondante du quotidien argentin Clarin à Paris, Marie Laure Avignolo, à l’encontre de la précédente ambassadrice à Paris, Maria del Carmen Squeff.

Maria Laura Avignolo La dite journaliste n’en est pas à son premier coup car depuis plusieurs semaines, Marie Laure Avignolo a été l’auteur de plusieurs papiers venimeux sur Madame l’ambassadeur en fonction jusque là. On peut s’étonner que la correspondante d’un grand quotidien étranger dans une grande capitale européenne déploie autant d’énergie et d’aigreur à « couvrir » par le menu les affaires internes d’une ambassade et le destin futur d’un ambassadeur, à la veille d’élections, sur un ton de vengeance idéologique – et ou personnelle ? – Cela peut d’autant plus surprendre que les sujets susceptibles d’intéresser les lecteurs argentins tant sur les relations entre la France et l’Argentine, que sur la vie politique, économique françaises n’ont pas manqué ces dernières semaines.

Marie Laure Avignolo, ex épouse de l’ancien chef de l’Agence de services secrets argentins, la sinistra Side à l’époque ménémiste, Juan Bautista ’Tata’ Yofre, en bon petit soldat du groupe Clarin, qui n’a cessé de parler de la « militante kirchnériste » ambassadrice Squeff dans ses papiers [1], va-t-elle définir le nouvel ambassadeur comme le « macriste » Jorge Faurie, chef du protocole sous le gouvernement Menen, dans ses prochains papiers, ou ce dernier sera-t-il exempté de tout qualificatif car légitime à ses yeux, va t-on passer à la loupe ses supposées ambitions personnelles, ou les bruits de couloirs (restons polis !) de l’ambassade, ou cela n’intéressera t-il plus le lecteur de Clarin ?

Car le puissant groupe de presse, porte drapeau de la pensée unique néolibérale, qui a clairement fait campagne pour Macri, qui a systématiquement dénigré le gouvernement précédent (et s’est opposé avec virulance à la « Loi sur les Médias » mise en place le gouvernement Kirchner, loi qui est en train d’être annulée par le président Macri) est aussi un étendard de la presse « poubelle », flirtant en permanence avec la diffamation sur les hommes ou femmes, politiques ou autres, qui ne se sont pas de son bord politique ou idéologique.

Estelle Leroy-Debiasi* para El Correo de la diáspora latinoamericana

* Estelle Leroy-Debiasi est journaliste professionnelle, Diplômée en Economie, ex rédactrice en chef du quotidien économique La Tribune.

El Correo. Paris, le 16 décembre 2015.

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basée sur une œuvre de www.elcorreo.eu.org.

Notes

[1Jorge Faurie, diplomático de carrera, será embajador en Francia. Maria Laura Avignolo, 16 de diciembre de 2015
« Caza de brujas » en la embajada parisina en busca de las fuentes. María Laura Avignolo, París 14 de enero de 2015
Bloquean la web de Clarín en la embajada argentina en París. María Laura Avignolo, París 20 de noviembre de 2015

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id