recherche

Accueil > Les Cousins > Uruguay > Ouverture de l’Archive Orale de la Mémoire à la consultation publique en (...)

18 décembre 2019

LES MEMOIRES QUI CONVOQUENT

Ouverture de l’Archive Orale de la Mémoire à la consultation publique en Uruguay

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Le « Museo de la Memoria (MUME) » et l’Association des amis de MUME saluent l’ouverture au public de la première Archive Orale de la Mémoire de l’Uruguay, dans le cadre d’un événement qui se tiendra le jeudi 12 décembre à 18h30, dans la salle rouge de la municipalité de Montevideo.

Pendant trois années consécutives de travail, le registre organisé des mémoires sur les événements survenus dans le passé en Uruguay a été établi.

Ainsi, les « archives orales de la mémoire » ont recueilli plus de 100 témoignages dans des documents audiovisuels, dont plus de la moitié appartient à des survivants du centre de détention et de torture clandestin 300 Carlos, également connu sous le nom de « Infierno Grande » ou « La Fábrica », ou leurs proches parents et voisins.

C’est-à-dire que différentes personnes qui ont été touchées de diverses manières par le Terrorisme d’État fournissent leurs témoignages à travers des interviews.

Ces histoires représentent des expériences personnelles et des événements importants. Ainsi, différents souvenirs qui font partie de l’identité entrelacée de l’Uruguay sont préservés.

L’accès aux documents favorise la consultation de tous ceux qui souhaitent générer du contenu culturel, académique, journalistique ou savoir ce qui s’est passé pendant cette période, pour comprendre le passé récent.

L’idée étant que la consultation collabore et serve de contribution aux débats, interprétations et réflexions à travers la socialisation et la diffusion.

ARCHIVE ORALE DE LA MEMOIRE

Ana Sosa, coordinatrice de l’Archives Oral de la Mémoire, a souligné que l’initiative avait commencé en 2016 et a souligné que l’équipe de travail était composée d’intervieweurs, de caméramans et d’une archiviste.

Ce sont des heures d’entrevues qui couvrent une longue période de l’histoire personnelle de chaque interviewé.

Elle a expliqué qu’il y avait des témoignages d’enfants de victimes du terrorisme d’État, de personnes qui sont actuellement dans la cinquantaine et qui ont à l’époque rendu visite à leurs parents qui étaient en détention, ou qui ont subi les raids effectués dans leurs maisons par des forces répressives.

Sosa a remarqué « qu’il y a aussi des histoires très fortes de personnes qui n’ont jamais parlé à leurs enfants ou petits-enfants de ce qui leur est arrivé et qui veulent continuer à se battre ».

Qui souhaite consulter le fichier doit accéder au site Internet de MUME :
http://mume.montevideo.gub.uy

  • Un onglet s’affiche : «  Archivo Oral  », où vous pouvez choisir l’entretien que vous souhaitez consulter.

En même temps, un formulaire doit être rempli et une date et une heure sont données pour pouvoir consulter le matériel en personne au Museo de la Memoria (Avenida de las Instrucciones 1057).

La red 21. Montevideo, le 11 décembre 2019,

Traduit de l’espagnol pour El Correo de la Diaspora par : Estelle et Carlos Debiasi

El Correo de la Diaspora, Paris, le 18 décembre 2019

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basée sur une œuvre de www.elcorreo.eu.org.

Répondre à cet article

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id