recherche

Accueil > Argentine > Économie > Industrie > La bicyclette en bambou d’un jeune ingénieur Argentin

8 août 2011

La bicyclette en bambou d’un jeune ingénieur Argentin

par Estelle Leroy-Debiasi *

 

Une bicyclette en bambou, c’est l’idée d’un jeune étudiant ingénieur Nicolás Masuelli, 29 ans,de l’université nationale de Rosario en Argentine qui franchit les frontières.
Le bambou est connu pour ses qualités de flexibilité et de résistance, d’aucuns le qualifient d’acier végétal.

La “bambucicleta”, “bamboucyclette” , imaginée il y a six ans a été approuvée par l’Instituto Nacional de Tecnología Industrial (INTI) argentin et en dehors de la partie où sont attachées les roues et le changement de vitesses et les pédales qui sont métalliques , le reste de la bicyclette est en bambou, a expliqué l’inventeur à l’agence Télam. Les tubes de bambou sont rassemblés grâce à un mélange de fibres de verre et de résine époxy, qui permet également d’encastrer les parties métalliques du cadre.

Alors qu’il était entrain de développer une bicyclette classique pour faire du cyclotourisme, lui est venue cette idée. Il venait justement d’étudier le bambou comme matériel pour la construction et le respect de l’environnement.
Son premier prototype fut terminé en 2007, et pour donner une dimension plus commerciale à son projet, il a crée deux ans après une petite entreprise.

Aujourd’hui dans un hangar de Alvear, quelque 10 bicyclettes sont fabriquées par mois mais « face à une demande croissante, nous sommes entrain de changer certaines techniques pour pour développer le process ». Un marché qu’il rencontre en Argentine mais aussi dans des pays où la conscience écologique se développe, avec des clients en Belgique, en Hollande, en Angleterre ou en Californie.

« La bicyclette de bambou a une flexibilité spéciale qui permet de déplacement plus amorti , elle est particulièrement pratique pour des terrains de pierre, de terre, pavés, ou les superficies en dénivelé… », expliqe Nicolás Masuelli , « c’est très divertissant , on sent la différence y compris par rapport à celles en fibre de carbone qui valent portant des milliers de dollars ».

Il existe quelque de nombreux modèles différents, ´course´, ´tout terrain´, et ´voyages´ sont les préférées. La bamboucyclette pèse neuf kilos et coûte environ 3 000 pesos . (http://www.bambucicleta.com.ar/).

El Correo avec Telam, Paris l 8 aout 2011

Contrat Creative Commons

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id