recherche

Accueil > Notre Amérique > Terrorisme d’Etat > Etats-Unis d’Amériques et ses alliés > Des enfants des États-Unis d’Amérique demandent que leurs parents ne soient (...)

1er mars 2015


Des enfants des États-Unis d’Amérique demandent que leurs parents ne soient pas expulsés

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Los Angeles — les Centaines d’enfants usaméricains ont marché aujourd’hui dans les rues de Los Angeles, Californie, pour demander au Congrès et aux républicains qu’ils ne les séparent pas de leurs parents sans papiers d’identité.

La manifestation a paralysé les rues du centre ville, de l’intersection d’Olympic bvd à Broadway street, pour ensuite marcher jusqu’au City Hall en compagnie des parents, famille et militants.

Les mineurs brandissaient des affiches avec des messages en anglais demandant « Légalisez mes parents », « Aidez nous à légaliser nos parents » - destinés au Pape François - « la Légalisation maintenant » et « Futurs votants de l’Amérique ».

« Les républicains au Congrès ne respectent pas les enfants étasuniens en les séparant de leurs parents », a affirmé Raúl Murillo, du groupe la Fraternité Mexicaine Nationale.

« Ils se mettent la corde au cou parce qu’ ils ne se rendent pas compte, que ces enfants un jour vont voter et là ils leur passeront cette facture de la peur et de l’angoisse qu’ils vivent aujourd’hui », a prévenu Murillo.

« En ce moment, la communauté immigrante est dans un désespoir total à cause de la décision d’un juge fédéral du Texas raciste qui a suspendu l’application du décret exécutif », a-t-il affirmé.

Le militant fait allusion au jugement d’un juge fédéral du Texas qui a ordonné la suspension temporelle du décret exécutif en matière migratoire ordonné par le président Barack Obama.

« Les républicains doivent laisser de côté leurs batailles politiques et doivent reconnaître l’apport que les immigrants font à ce pays », a ajouté Murillo, l’un des organisateurs de la marche.

Francisco Moreno, du Conseil des Fédérations Mexicaines (COFEM), a appelé à ce que les gens participent à travers des mouvements et des marches pour signifier leur colère contre la résolution du juge de Texas.

« Ces enfants sont notre présent et notre avenir et sont le passeport pour apporter paix et tranquillité à leurs parents pour qu’ils obtiennent des papiers », Moreno a précisé.

Gloria Saucedo, de la Fraternité Mexicaine Nationale, a affirmé qu’après que le président Obama ait annoncé le décret en matière migratoire, les républicains sont devenus furieux contre les immigrants.

« Nous ne leur avons rien fait, nous sommes d’ honnêtes gens qui nous venons travailler et nous apportons tellement à cette nation, et malgré cela ils nous traitent mal, donc ils devraient changer », a demandé.

Lors de l’événement ont aussi participé des leaders de divers courants religieux, comme le père Richard Estrada, ainsi que le maire de Huntington Park, Rosa Perez.

Notimex, 28 Février 2015.

Traduit de l’espagnol pour El Correo par : Estelle et Carlos Debiasi

El Correo. Paris, 1er mars 2015.

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basé sur une œuvre de www.elcorreo.eu.org.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id