recherche

Accueil > Argentine > Économie > Argentine signe l’adhésion à l’initiative chinoise de la Route de la (...)

14 avril 2022

Argentine signe l’adhésion à l’initiative chinoise de la Route de la Soie

par Telesur

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Le document avait initialement été signé dans le cadre de la première visite en Chine du président, Alberto Fernández.

Le protocole d’accord signé entre la Chine et l’Argentine le 4 février à Pékin, capitale de la nation asiatique, a été achevé lundi, de sorte que Buenos Aires officialise son adhésion à l’initiative des nouvelles routes de la soie.

Le document, qui se compose de six articles, avait été signé dans le cadre de la première visite officielle du président argentin Alberto Fernández sur les terres chinoises et a été publié lundi au Journal officiel du ministère des Affaires étrangères du pays d’Amérique latine.

Les principaux aspects du pacte se concentrent sur la collaboration sur l’initiative de la Frange et de la Route dans le but de promouvoir le commerce entre les deux nations dans les domaines des biens, des services, de la santé, des investissements dans le secteur de la production et de la technologie, ainsi que de faire avancer un processus équilibré de transition énergétique.

Est également prévu l’échange de projets de routes, de chemins de fer, de ponts, d’aviation civile, de ports, dans le domaine de l’énergie et des télécommunications, des choses qui renforceront le système commercial basé sur le droit international dont l’axe central est l’Organisation mondiale du Commerce.

De même, le texte précise que les entreprises seront incitées à construire dans des zones de coopération industrielle, économique et commerciale conformément à la législation nationale en vigueur.

L’accord vise également à ce que les parties recherchent l’utilisation d’appareils ménagers nationaux pour l’investissement et le commerce, ainsi qu’à encourager les institutions financières à soutenir les investissements dans des secteurs comme les infrastructures, la capacité de production et le commerce.

Un autre point important abordé dans le traité est l’établissement mutuel d’entreprises financières dans les deux pays, ce qui comprend l’échange bilatéral de monnaies et un éventuel transfert spécial d’argent sur la plate-forme du Fonds monétaire international.

Sous le nom officiel d’Accord sur la coopération dans le cadre de l’initiative de la bande économique de la route de la soie et de la route maritime de la soie du XXIe siècle, l’accord aura une validité de trois ans et sera automatiquement renouvelé pour des périodes égales de trois ans, à moins que l’une des parties ne notifie son abandon au moins trois mois avant.

TeleSur. Caracas, lé 12 avril 2022

Traduction de l’espagnol pour Bolivar Infos de : Françoise Lopez

Bolivar Infos Caracas, le 13 avril 2022

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id