recherche

Accueil > Livres > Tous les jours de la vie Souvenirs d’un militant du MIR chilien d’Enérico (...)

28 décembre 2010

Tous les jours de la vie
Souvenirs d’un militant du MIR chilien
d’Enérico García Concha

par Antonia García Castro *

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Ce récit se réfère à la vie politique chilienne et spécialement à ce que c’était le militantisme au sein du Mouvement de Gauche Révolutionnaire (MIR) depuis ses débuts, vers le milieu des années soixante, jusqu’au début des années quatre-vingts.

Son auteur est un militant. Il entré au MIR en 1968 et fut , entre autres, membre de la première garde présidentielle de Salvador Allende (Garde d’Amis Personnels - GAP), « liaison / lien » de Miguel Enriquez (secrétaire général du MIR) et responsable de la sécurité de la commission politique du même parti. Le livre est structuré autour de ses souvenirs et réflexions sur des événements vécus. Ce sont des histoires qui impliquent l’auteur et ses compagnons, militants du premier rang et militants de l’ombre.

Enerico Garcia Concha évoque ce qui ont été en vie, ceux que les jeunes Chiliens d’aujourd’hui, connaissent souvent seulement– quand ils les connaissent – comme morts. Son récit essaie de prolonger en même temps l’analyse sur ce que c’était la politique à un moment donné. En enquêtant sur le militantisme miriste et en mettant l’accent sur la rupture, à ses yeux, que génère la mort de Miguel Enriquez en octobre 1974, l’auteur développe une vision critique d’une série de décisions et de conduite politique au sein du MIR. Un axe important de la réflexion est donné par la question de la violence, examinée sous ses diverses facettes et, avec une vision microscopique, en établissant des circonstances, des logiques, des conséquences. Le récit se termine en 1983, le moment dans lequel l’appareil militaire du MIR souffre un démantèlement major et dans lequel Enerico Garcia Concha choisit de sortir du Chili.

Une « autobiographie politique » c’est ce qu’il construit, scène après scène, en choisissant les moments que sa mémoire sauve comme autant de clés de compréhension d’une histoire qui est la sienne, certainement, mais qui a à voir avec plusieurs autres. Au-delà de la spécificité des sujets abordés et du contexte historique, certaines questions posées nous renvoient aux dilemmes qui ne sont propres à un pays, ni à un parti politique, ni même peut-être à une époque, mais à la situation ancestrale de l’homme qui discute, conteste et dispute au pouvoir suprême un peu plus que ses symboles. (...)

Antonia García Castro

***
Titre  : TODOS LOS DIAS DE LA VIDA : Recuerdos de un militante del MIR chileno.
Auteur  : Enérico García Concha
Pages  : 238
Format  : 17,5 x 12,5 cm
Date une publication  : Octobre 2010, la première édition
Langue  : Espagnol
ISBN  : 978-956-260-532-8
Acheter : Buscalibros.cl

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id