recherche

Accueil > Empire et Résistance > Union Européenne > France > Réflexion depuis la France : « La bourgeoisie est-elle toujours en marche ? (...)

28 janvier 2019

Réflexion depuis la France :
« La bourgeoisie est-elle toujours en marche ? »

 

ECOUTER L’EMISSION

L’écrivain François Bégaudeau, auteur en 2011 chez verticales de « La Blessure, la vraie », et l’an passé de « En guerre », réalisateur en 2017 d’un film documentaire, « N’importe qui », où il s’interrogeait déjà sur le sens de la démocratie. Il publie aujourd’hui « Histoire de ta bêtise » chez Pauvert.

« La politique est un art noble si elle s’articule au réel. »
François Bégaudeau

Un essai où un « je » parle à « tu ». Où « je ne viens pas te juger mais te nommer ». Une adresse à la bourgeoisie, à ce « tu » auquel il s’adresse et dans le groupe duquel il semble aussi se ranger par moments pour mieux le critiquer.

« Dans ma journée, je suis traversé par des affects bourgeois »
François Bégaudeau

En même temps, réflexion sur ces mots « symboliquement chargés » et ceux qui sonnent creux, « Populisme », « post-vérité », « complotisme »…utilisés pour disqualifier, des mots comme populisme, et sur ce peuple que flattent les populismes. Peuple des autres, dans l’inconscient social de ce « tu » que l’essai désigne opposition aux classes populaires.

« Un acte sans parole n’est pas un acte politique »
François Bégaudeau

François Bégaudeau ne livre pas une approche d’économiste s’exprimant à l’aune des revenus, mais une regard d’écrivain, par ses paroles de parole, et ses réflexes de classe.

La Grande table de Olivia Gesbert. France Culture, 28 janvier 2019

Répondre à cet article

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id