recherche

Accueil > Les Brèves > Procès à La Rioja des assassins du prêtre français Gabriel Longueville pendant (...)

vendredi 17 août 2012

Procès à La Rioja des assassins du prêtre français Gabriel Longueville pendant la dictature argentine

 

Le procès concernant l’assassinat durant la dictature civico-militaire argentine des deux prêtes Carlos Murias et Gabriel Longueville, “martyrs de Chamical”, a débuté jeudi 16 août à la Rioja.
Sur le banc des accusés l’ex-commandant Luis Estrella, l’ex-responsable du 3 eme corps de l’armée Luciano Benjamín Menéndez, et l’ex-commissaire de police commissaire de Chamical, Domingo Vera, tous à ce jour en liberté. Les charges d’homicide qualifié réitéré, privation illégitime de liberté suivie de mort et de tortures à l’encontre de Carlos de Dios Murias et de Gabiel Longueville ont été retenues.

Leur assassinat est survenu le 18 de juillet 1976, où ils ont été enlevés à leur résidence, avant d’être amenés hors de la ville de Chamical. Plus de cent témoins seront entendus par le Tribunal.
Les deux prêtes accompagnaient la mission pastorale populaire de l’évêque Enrique Angelelli, qui lui aussi fut assassiné par la dictature, quelques semaines après, bien qu’on ait fait passer la cause de son décès en un accident de voiture.

La famille de Gabriel Longueville, très active depuis des années dans la recherche de la vérité, et représentée en France par Maitre Sophie Thonon-Weisfreid, avait initié des démarches auprès de la justice française, avant que la justice argentine ne se saisisse du dossier, après l’annulation des lois d’impunité par le président Nestor Kirchner. La plainte déposée devant le justice parisienne est sur le fondement de crime contre l’humanité, a été acceptée et est toujours à l’instruction.

El Correo avec Telam , 17 août 2012

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id