recherche

Accueil > Les Brèves > Opération amnistie Pression des civils impliqués dans la dictature (...)

dimanche 30 mai 2010

Opération amnistie
Pression des civils impliqués dans la dictature argentine

 

Il y a quelques jours, alors que l’argentine s’apprêtait à fêter le bicentenaire de son indépendance , de vieux démons ont encore resurgi. Un groupe de pression a réclamé l’amnistie pour les criminels de la dictature, niant les principes du droit international à poursuivre les crimes et délits contre l’humanité.

Dans un article fort intéressant de Página 12 du 24 mai dernier, le journaliste Horacio Verbitsky , expose comment un groupe de pression crée par la Corporation des avocats catholiques –formés d’avocats de cabinets internationaux et d’ex fonctionnaires de la dictature, ont remis une requête publique à la cour suprême de la justice.

Pour eux depuis 2003, existe une justice à deux vitesses qui nie les droits « des militaires et forces de sécurité employés pour combattre le terrorisme » et qui sont jugés par pour des délits contre l’humanité, parce ces délits « n’existaient pas comme tels au moment des faits ».

Et de décrire la justice comme soumise à des groupes de pression, qui veulent se venger, et aller toujours plus loin. Allusion aux enquêtes et aux charges qui visent des responsables civils, comme l’ex ministre de l’économie Jose Martinez de Hoz.
Ce groupe de pression réclame une amnistie générale pour mettre fin à “la vengeance et la persécution implacable ».

Lire en espagnol El Correo ; source Página 12 .

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id