recherche

Accueil > Notre Amérique > Terrorisme d’Etat > Guatemala > Opération Sofia : Documents du Génocide au Guatemala

6 décembre 2009

Opération Sofia : Documents du Génocide au Guatemala

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

National Security Archive Electronic Briefing Book No. 297
Washington, DC, le 2 Décembre 2009 -

Reed in english</U>

En conformité avec le vaste ensemble de registres internes présenté comme preuve face à l’Audience Nationale d’Espagne et publié aujourd’hui sur la page Web du National Security Archive, l’armée du Guatemala, sous la conduite du gouverneur militaire Efrain Rios Montt, a conduit pendant 1982 une campagne délibérée de contre-insurrection destinée à massacrer des milliers de paysans indigènes. Les fichiers de l’«  Operation Sofia  » détaillent les responsabilités officielles dans ce qu’en 1999, la Comisión de Esclarecimiento Histórico (Commission d’Élucidation Historique) (appuyée par l’Organisation des Nations Unies) a nommé « des actes de génocide contre des groupes du peuple maya ».

Kate Doyle, analyste du National Security Archive a présenté la documentation comme preuve dans le dossier international de génocide sur lequel le juge Santiago Pedraz enquête à Madrid. Madame Doyle a témoigné aujourd’hui devant le juge Pedraz à propos de l’authenticité des documents, qui ont été obtenus de sources venant des services de renseignement militaire du Guatemala. Au début de cette année [2009)], le Ministre de la Défense, le général Abraham Valenzuela González affirmait que l’armée ne pouvait pas localiser les documents ni les remettre à un juge au Guatemala, comme cela avait été ordonné par la Cour Constitutionelle en 2008.

Après des mois des analyses, qui ont compris l’évaluation des en-têtes et des signatures des documents, en lus des comparaisons avec d’autres registres militaires disponibles, Doyle dit : « nous avons décidé que ces registres ont été créés par des officiers militaires, pendant le régime d’Efrain Rios Montt, pour planifier et mettre en application une politique de « terre rasée » dans les communautés mayas de Quiché. Les documents consignent les attaques militaires génocides contre des populations indigènes du Guatemala ».

L’apparition des documents originaux de l’ « Opération Sofia  » permet, pour la première fois, de montrer publiquement les fichiers militaires secrets, qui correspondent à la campagne le contreinsurrection qui a provoqué le massacre de dizaines de milliers de civils Mayas, au début des années 80 et qui a donné lieu au déplacement de centaines de milliers de personnes en plus de celles qui ont fui des attaques de l’armée contre leurs communautés. Les registres contiennent des références explicites sur l’assassinat d’hommes désarmés, de femmes et d’enfants, l’incendie de logements, la destruction de récoltes, le sacrifice d’animaux et les bombardements aériens sans distinction contre les réfugiés qui essayaient d’échapper à la violence.

Parmi les 359 pages de documents originaux de planification, de directives, télégrammes, cartes et rapports manuscrits de patrouilles, se trouve aussi l’ordre initial pour mener l’opération déclanchée, le 8 juillet 1982, par le Chef d’Etat-Major, Hector Mario Lopez Fuentes. Les registres font comprendre que l’Opération Sofia a été exécutée comme partie de la stratégie militaire du président de fait du Guatemala, le Général Efrain Rios Montt, sous le commandement et contrôle d’hautes autorités militaires du pays, ce qui inclut le Vice-ministre de la Défense de l’époque, le Général Mejia Victores. Les deux généraux sont accusés dans le dossier international de génocide qui est devant la cour espagnole.

La publication d’aujourd’hui joint un extrait de l’analyse de Kate Doyle sur les documents de l’Opération Sofia, ainsi que les photos de la région Ixil, qui ont été faites en 1982 par le photo-journaliste et militant de droits de l’homme, Jean-Marie Simon.

Documents  :

- Opération Sofia : Armée du Guatemala (PDF - 70 MO)
8 Juillet - 20 Août 1982 8
Julio - 20 Agosto 1982

Le fichier de l’« Opération Sofia  » est un recueil relié de 359 pages de documents envoyés depuis et vers l’État-Major Général de l’Armée (EMGE), le commandant des Parachutistes (qui ont projeté et ont mené l’opération), le commandant de la Force de Travail "Gumarcaj", le commandant de la zone militaire de Huehuetenango, et les officiers des bataillons, des compagnies, et patrouilles de l’Armée qui ont mené l’offensive.

- 

PDF - 29.9 ko
Rapport Doyle

Analyse de l’Opération Sofia</U> - Extrait d’une analyse de Kate Doyle sur les documents d’Opération Sofia.

Traduction de l’espagnol pour El Correo</U> de  : Estelle et Carlos Debiasi

El Correo. Paris, 15 de agosto de 2012.

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported
.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id