recherche

Accueil > Les Brèves > Municipales au Chili : la coalition gouvernementale perd Santiago et (...)

lundi 29 octobre 2012

Municipales au Chili : la coalition gouvernementale perd Santiago et plusieurs bastions

 

Les élections municipales qui se sont tenues hier dimanche 28 octobre au Chili se sont soldées par la défaite de la coalition gouvernementale, qui a perdu les villes de Santiago, Providence, Concepción, La Reina, Ñuñoa, Recoleta, Huechuraba et Independencia. L’opposition de centre-gauche a remporté 44% des voix.

Carolina Tohá, du Partido Por la Democracia (PPD), a été élue maire de Santiago, alors que la ville était depuis huit ans aux mains de la droite. Le nouveau maire fut député et ministre porte-parole sous la présidence de Michelle Bachelet (2006-10).
A Providence aussi, l’opposition a gagné avec Josefa Errázuriz -issu des mouvements sociaux et citoyens-contre Cristián Labbé, (ex militaire, ex agent de la Dina pendant la dictature) qui briguait son cinquième mandat.

Quelque 13,4 millions de chiliens étaient appelé à voter pour élire 345 maires, et pour la première fois l’inscription sur les registres était automatique et non volontaire mais le vote n’était pas obligatoire, ce qui a pu générer un taux d’abstention plus élevé que habituellement, avec près de 70%.
Les résultats seront interprétés plus en détail dans la perspectives des présidentielles de 2013 toutefois l’opposition semble encore bien dispersée.

El Correo avec agences, 29 octobre 2012

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id