recherche

Accueil > Les Brèves > Les 450 salariés de l’ex Zanón, symbole des « entreprises récupérées » en (...)

vendredi 17 janvier 2014

Les 450 salariés de l’ex Zanón, symbole des « entreprises récupérées » en Argentine, enfin propriétaires

 

Les membres de la coopérative FaSinPat (ex Zanón) ( Fabrica Sin Patron) ont reçu le titre de propriété de l’entreprise de céramique qu’ils gèrent depuis treize ans, après la faillite et l’abandon de l’ancien actionnaire (voir El Correo)
La décision de justice qui a les reconnus comme propriétaires étant devenue effective, les 450 membres de "Fábrica Sin Patrón” vont désormais avoir les coudées franches pour trouver de nouveaux financements, faire appel au crédit... afin d’améliorer l’outil de production.

Treize ans ont passé depuis la reprise de l’usine par ses salariés après que l’actionnaire ait déclaré la faillite et fermé l’entreprise, c’est ainsi qu’elle est devenue un des symboles des « entreprises récupérées » en Argentine.

Avec le soutien d’organisations sociales, politiques, des droits humain, les ex-salariés se sont organisés en en coopérative, et malgré les nombreuses tentatives pour les expulser n’ont jamais cessé la production. La justice civile et commerciale de Neuquén avait finalement condamné les actionnaires initiaux pour abandon, le 13 de août 2009, les parlementaires ayant approuvé ensuite la loi ordonnant leur expropriation, celle-ci a été définitivement actée en 2012. Et il a encore fallu quelques mois pour apurer définitivement la situation.

El Correo, 17 janvier 2014

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id