recherche

Accueil > Les Brèves > Le gouvernement chilien stigmatise les Mapuches dans des violences jugées (...)

lundi 7 janvier 2013

Le gouvernement chilien stigmatise les Mapuches dans des violences jugées terroristes

 

De graves incidents et violences –attaques incendiaires par des hommes cagoulés- sont survenus au Chili dans la région de Araucanía, à 600 km au sud de Santiago ces derniers jours. Le pouvoir politique montre du doigt le peuple Mapuche, considérant ces actes comme terroristes, et le président Piñera a déclaré qu’il sera fait usage “de tous les instruments légaux que le gouvernement considère utiles, opportuns, et en rapport- avec les circonstances pour les utiliser. nous pensons aujourd’hui que le plus utile que nous avons comme instrument juridique est justement le recours à la loi antiterroriste”.

Mais le directeur du programme des Droits Indigènes de la Fondation Chile 21, Domingo Namuncura, a assuré que les responsables de ces attentats n’ont aucun lien avec la culture ni avec les convictions religieuses du peuple Mapuche et que ces attentats sont le prétexte qu’utilise le gouvernement chilien pour criminaliser les revendications mapuches, qui durent depuis des décennies, sur leur terres ancestrales, sans voir leurs droits reconnus.

L’application de la loi antiterroriste dans cette zone, s’accompagne aussi de la nomination d’un procureur spécial , de l’accroissement des effectifs de police , de la création d’une zone de contrôle jour et nuit et de la requalification juridique des faits survenus les semaines passées.

El Correo d’après Pulsar, 7 Janvier 2013 ;

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id