recherche

Accueil > Les Brèves > Le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) remporte les élections (...)

lundi 2 juillet 2012

Le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) remporte les élections présidentielles au Mexique

 

Le PRI revient au pouvoir avec l’élection de son candidat Enrique Peña Nieto comme président du Mexique, avec 38% des suffrages des quelque 80 millions d’électeurs. Le candidat de la gauche, Andres Manuel Lopez Obrador a obtenu 31% et la candidate gouvernementale Josefina Vazquez Mota, du Parti action nationale (PAN, conservateur) environ 25%.

Le PRI était dans l’opposition depuis 12 ans, mais précédemment avait été au pouvoir pendant 71 ans. Enrique Peña Nieto, 45 ans, juriste de formation qui a été successivement haut fonctionnaire, député, gouverneur, dont on dit qu’il a fait une campagne sans faute, parviendra t-il à rétablir la sérénité au Mexique, en proie à une terrible guerre de cartels de la drogue.

Il propose un nouveau PRI, rajeuni, et qu’il voudrait défait des défauts de corruption et de clientélisme du passé – mais les baronnies de son parti sont encore bien installées dont certaines auraient des liens justement avec les cartels. Il prônerait un gouvernement centriste, mais la question est de savoir quelle sera sa marge de manœuvre y compris par rapport à son parti.

Ce dimanche était le rendez vous électoral le plus important de l’histoire du Mexique avec 2127 charges d’élus en jeu. Puisque outre le président, il y avait le renouvellement de 500 députés fédéraux, de 128 sénateurs des gouverneurs de six Etats, de 570 députés d’états, et 900 maires.

El Correo, avec agences, 2 juillet 2012

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id