recherche

Accueil > Notre Amérique > Blocs régionaux > MERCOSUR > Le Mercosur renforce ses liens avec la Chine

27 juin 2012

Le Mercosur renforce ses liens avec la Chine

par Estelle Leroy-Debiasi *

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

La visite du Premier ministre chinois Wen Jiabao en Argentine ces derniers jours ne fut pas inutile. Loin de là. Il en est ressorti un accord stratégique avec trois membres du Mercosur afin de limiter l’impact de la crise mondiale. Accord présenté au sommet du Mercosur qui s’ouvre demain à Mendoza.

Cette rencontre avec le Premier ministre chinois fut aussi l’occasion de stigmatiser l’absence de réponse des pays en crise, en l’occurrence l’Europe, et d’afficher la volonté pour le Brésil et l’Argentine notamment de trouver un autre chemin que celui proposé par les économies occidentales.

En effet, les deux pays latino-américains n’avaient pas caché leur déception à la suite du sommet du G20 à Los Cabos, leur remise en cause des politiques d’austérité s’est heurtée à une réponse européenne vexée soutenue par les USA. La Présidente argentine de rappeler en compagnie du Premier ministre chinois « nous n’avons pas rencontré de réponse en terme de pratiques et de politiques concrètes de la part des économies en crise, il n’y pas eu de réponses satisfaisantes ».

Dans ce contexte, tant l’Argentine que le Brésil, face à une crise qui risque de s’étendre, voient dans une alliance entre le Mercosur et la Chine un moyen de limiter la contamination de leurs marchés. Alors que le monde occidental est promis à la tourmente, le premier ministre chinois et les trois chefs d’Etat du Mercosur - Argentine, Brésil , Uruguay- proposent de construire une nouvelle relation productive et politique autour d’un plan à quatre ans, prévoyant de multiplier les échanges par deux.

Ainsi les trois pays latinoaméricains ont-ils décidé de faire une déclaration commune à ce propos lors du prochain sommet du Mercosur qui s’ouvre demain à Mendoza pour asseoir les bases d’un bloc jugé stratégique. « Le rapprochement avec la Chine est une opportunité historique pour le Mercosur pour ajouter de la valeur à notre matière première en générant du travail pour nos peuples » a souligné la Présidente argentine, ajoutant « le Mercosur n’est pas seulement un marché mais une réunion de nations avec beaucoup de gens, de la matière scientifique et technologique...  ». Depuis Brasilia, en vidéo conférence, la Présidente brésilienne Dilma Rousseff a confirmé « nous devons resserrer nos relations commerciales, stratégiques, financières, scientifiques et technologiques ».

Reçu aussi par le parlement argentin, Wen a exprimé la nécessité “de continuer en pensant de nouveaux paradigmes, de nouvelles idées” qui consolident la croissance. Cette visite fut aussi l’occasion d’une série d’accord bilatéraux avec l’Argentine dans le domaine financier, agricole (biotechnologies, semences...), nucléaire (accord de coopération) , ferroviaire (ligne de financement pour réhabiliter certaines lignes), financiers et industriel ( joint venture industrielles...), autour d’un plan quinquennal devrait suivre.

Estelle Leroy-Debiasi pour El Correo, Paris, 27 juin 2012

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id