recherche

Accueil > Les Brèves > La justice argentine ordonne un embargo sur les entreprises étrangères (...)

samedi 27 juin 2015

La justice argentine ordonne un embargo sur les entreprises étrangères exploitant le pétrole dans les Malouines

 

La juge fédérale argentine de la province de Río Grande, Lilian Herraez, a ordonné l’embargo à titre préventif des biens et comptes bancaires des entreprises étrangères qui opèrent de façon illégale dans les eaux proches des Iles Malouines.

Cette mesure fait suite à la plainte au pénal déposée le 9 avril dernier par le gouvernement argentin contre cinq entreprises Rockhopper Exploration plc, Premier Oil plc, Falkland Oil And Gas Limited (FOGL), Noble Energy Inc. et Edison International SpA qui font partie du consortium qui a mandaté la plateforme pétrolière Eirik Raude.

La justice argentine à travers plusieurs mesures de portée nationale et internationale a ordonné un embargo sur cette plateforme semi-submersible et au moins quatre navires, utilisés pour des activités illégales d’exploration et d’exploitation. Il en va de même avec les comptes bancaires des entreprises concernées, pour enrichissement illégal. A titre d’exemple, la communication faite par Falkland Oil And Gas Limited (FOGL) le 2 avril dernier sur ses travaux d’exploration a eu comme conséquence en une hausse de 34% de la valeur de ses titres à Londres et de plus de 400% du volume de transaction.

Le 21 avril dernier de nouvelles entreprises ont été l’objet d’une plainte de la justice : Petrolium PGS, Desire –filiale de FOGL-, Neptune, Ocean Rig, propietaire de la plateforme Eirik Raude. Toutes pour “activités illicites d’exploration, recherche et éventuelle extraction d’hydrocarbures sans autorisation... ».

El Correo , Paris , 27 juin 2015

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id