recherche

Accueil > Les Brèves > L’Unasur conforte son rôle : Colombie et Venezuela renouent leurs relations (...)

mercredi 11 août 2010

L’Unasur conforte son rôle :
Colombie et Venezuela renouent leurs relations diplomatiques

 

Après la signature de l’accord formalisant mardi 10 août la reprise des relations diplomatiques entre le Venezuela et la Colombie, le secrétaire général de l’Unasur, Néstor Kirchner, qui avait participé à la médiation et à l’organisation de cette rencontré a souligné que “ nous les latino-américains nous sommes matures et pouvons résoudre nous-mêmes nos problèmes” .

Allusion à peine déguisée à qui serait tenté de s’en mêler. Les discussions entre les deux chefs d’Etat ont duré trois heures, et se sont terminées par la signature de plusieurs accords portant sur la reprise des échanges commerciaux et l’intégration sociale.
Les deux présidents « se sont accordés pour relancer la relation bilatérale en rétablissant les relations diplomatiques entre les deux pays, sur la base d’un dialogue transparent, direct, respectueux, privilégiant la voix diplomatique », mentionne une déclaration commune.

Les deux pays ont annoncé la création de cinq commissions binationales portant sur les relations commerciales, l’intégration économique, les questions sociales frontalières, le développement commun d’infrastructures et la sécurité.

« Quand on définit les objectifs prioritaires, quand on travaille en laissant de coté les questions de jeux médiatiques, un thème si délicat entre la Colombie et le Venezuela, l’équilibre est très bon » a expliqué Nestor kirchner, soulignant qu’il y avait eu beaucoup de maturité et de réflexion des deux gouvernements, qui se sont mis d’accord pour agir de forme conjointe.

« Nous avons réussi à encadrer la tâche, rétablir les relations bilatérales, définir un calendrier sur des thèmes fondamentaux … » a souligné Kirchner, l’Unasur ayant joué son rôle « garantir la paix, respecter l’autodétermination de chacun des pays, afin de donner des garanties et consolider la cohabitation en Amérique latine ».

L’Unasur pourrait être prochainement rejoint par le Chili, Paraguay et Surinam, avec l’arrivée de ces trois pays, le bloc politique prend forme a-t-il poursuivi. « C’est fondamental de travailler sur l’ensemble du processus d’intégration, politique, sociale, éducative, d’infrastructure, qui doit faire avancer l’ Unasur ».

El Correo d’après Télam , 11 août 2010

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id