recherche

Accueil > Les Brèves > L’Europe doit apprendre de... l’Argentine

mardi 30 octobre 2012

L’Europe doit apprendre de... l’Argentine

 

C’est ce qu’a confié au quotidien Pagina 12, l’économiste français, Pierre Salama, professeur à Paris XIII, venu participer à Buenos Aires à la VI eme Rencontre Internationale d’ Economie Politique et Des Droits de l’homme.

Interrogé sur les politiques de rigueur menées en France et en Europe, et de coupe dans les dépenses publiques, il a rappelé qu’elles augmentent les probabilités de récession. Et si récession il y a, il sera impossible d’atteindre le déficit de 3% que Hollande souhaite avoir. Nous sommes face à une spirale comme celle de l’Espagne et de l’Italie a t-il confié. L’Europe doit apprendre de l’Argentine et des politiques d’ajustement qui ont été appliquées en Amérique Latine dans les années 90.

Concernant la situation actuelle de l’Amérique Latine, face à la crise, il a reconnu sa moindre vulnérabilité, les économies ayant une balance des paiements positive, un endettement limité par rapport au PIB, mais il les voit plus fragiles parce qu’elles sont face à un processus de mondialisation plus grand au niveau commercial et financier. La différence pour l’Argentine, rappelle t-il, c’est qu’il y a des investissements directs mais pas d’investissement de portefeuilles , celle-ci a réglé sa dette ainsi il y a dix ans , elle n’a pas de problème de sorties de capitaux de ce type même si elle a un problème avec la sortie des capitaux par les argentins eux-mêmes ou les multinationales.

El Correo, Paris 30 octobre 2012

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id