recherche

Accueil > Argentine > Sciences et Technologies > Karen Hallberg : physicienne argentine gagne le prix L’Oréal Unesco (...)

15 mars 2019

Karen Hallberg : physicienne argentine gagne le prix L’Oréal Unesco 2019

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Karen Hallberg est l’une des cinq gagnantes du prix L’Oréal Unesco 2019, pour la région Amérique Latine. Cette scientifique argentine travaille sur une meilleure compréhension de la physique quantique de la matière condensée.

Karen Hallberg est docteur en physique et l’une des cinq gagnantes du prix L’Oréal Unesco 2019 pour la région Amérique Latine. Titulaire d’un doctorat en physique de l’Institut Balseiro et du Centre Atomique Bariloche en Argentine, elle est aussi professeur dans cet Institut reconnu argentin consacré à la physique, en plus d’être chercheur au CONICET, Conseil national d’Investigations Scientifiques et de Techniques de l’Argentine. Ses recherches se font dans son laboratoire au centre atomique Bariloche, en belle Patagonie argentine.

Pour 2019, le prix de L’Oreal Unesco, « Pour les femmes dans la science » a été octroyé à Karen Hallberg pour son apport au développement de techniques informatiques pour étudier les propriétés de matériaux complexes, en particulier les supraconducteurs, àun niveau atomique.

Karen Hallberg travaille dans son laboratoire sur les propriétés quantiques de la matière condensée, en particulier, elle développe et applique des méthodes informatiques pour le calcul de propriétés électroniques et magnétiques de matériels et de systèmes nanoscopiques.

Ce qui fascine cette scientifique c’est comment, parfois, il y a un comportement inattendu dans la matière condensée, les dites « propriétés émergentes », comme la superconductivité, les propriétés isolantes ou métalliques, le magnétisme, les propriétés qui ne peuvent pas être prédites :

« Nous étudions ces propriétés émergentes c’est-à-dire que nous connaissons comment se comporte chacune des petites parties qui façonne la matière, mais quand nous mettons tout ensemble, tout à coup, apparait un comportement auquel nous ne nous attendions pas ».

Comme elle le résume, en matière quantique, le tout n’est pas la somme des parties et c’est l’un des défis de son investigation.

  • Écoutez ici l’entretien fait à Karen Hallberg par RFI
  • Voir l’entretien filmé fait par France24

Source Ivonne Sánchez pour RFI

Traduit de l’espagnol pour El Correo de la Diaspora par : Estelle et Carlos Debiasi

El Correo de la Diaspora. Paris, le 15 mars 2019

Contrat Creative Commons
Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported. Basée sur une œuvre de www.elcorreo.eu.org.

Répondre à cet article

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id