recherche

Accueil > Empire et Résistance > Bataille pour l’information > John Pilger sur l’extradition d’Assange vers les Etats-Unis

4 août 2022

John Pilger sur l’extradition d’Assange vers les Etats-Unis

La fin du journalisme d’investigation indépendant

par John Pilger *

 

« Si Julian est extradé aux Etats-Unis, ce sera la fin du journalisme d’investigation véritablement indépendant », estime John Pilger. « Qui prendra à nouveau ce risque, alors que les Etats-Unis et d’autres pays, mais surtout les Etats-Unis, ont accès à tout dans le monde ? Ils arrêtent un journaliste parce qu’il écrit ou révèle quelque chose qu’ils n’approuvent pas ».

  • Est-ce que la censure est acceptée seulement chez les autres ?
  • Et est-ce que la torture est punie seulement chez les autres ?

Pour Pilger, il n’y a aucun doute :

« Si Julian va aux Etats-Unis et est effectivement jeté dans un enfer pénal, ce sera sa fin, littéralement. Il mourra. Tout est mieux, bien évidemment, que d’aller aux Etats-Unis. La torture, et ce n’est pas un mot que j’emploie à la légère, la torture qu’il a subie a terriblement coûté à cet homme ».

Qu’est-ce que fait son pays d’origine, l’Australie, pour son citoyen Assange ?

« C’est l’un des aspects les plus monstrueux et les plus inouïs, du cas de Julian, qu’il soit citoyen australien. L’Australie n’a fait aucun effort pour protéger l’un de ses citoyens ».

Pourtant, Assange n’a commis aucun crime. Il s’agit d’un journaliste « qui se bat pour sa vie et pour le droit du vrai journalisme d’éditer la vérité au sujet des gouvernements ».

Les appels du père d’Assange, mais aussi ceux de Pilger, n’ont pas été entendus par le Premier ministre Anthony Albanese.

Pilger : « La nationalité ne veut-elle rien dire ? Eh bien, apparemment, elle ne signifie rien, car non seulement l’Australie n’a rien fait, mais elle a conspiré avec les Etats-Unis pour maintenir Julian là où il est ».

John Pilger

Original : ‘This is a war of propaganda’ : John Pilger on Ukraine and Assange, 8 juil. 2022

Traduction : Zeit-fragen.ch/fr

*John Pilger est un journaliste, scénariste et réalisateur australien. Il a été correspondant de guerre au Viêt-nam, au Cambodge, en Égypte, en Inde, au Bangladesh et au Biafra. Pilger a obtenu de nombreux prix de journalisme et d’associations des droits de l’Homme (le Prix Sophie en 2003), dont, deux fois, le prix britannique du « Journalist of the Year ». Cet activiste anti-guerre n’a de cesse de rappeler la responsabilité de ceux qui savent, des « intellectuels », aux misères et aux violences du monde. En outre, John Pilger possède son propre site web où il communique ses idées et ses craintes.
Consulter : johnpilger.com

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id