recherche

Accueil > Âme américaine > Héros et Héroïnes > Getulio Vargas (1883 - 1954)

24 octobre 2010

Getulio Vargas (1883 - 1954)

 

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

JPEG - 5.9 ko
Getulio Vargas

Getúlio Dorneles Vargas, (São Borja, 19 avril 1882 – Rio de Janeiro, 24 août 1954) était un homme politique brésilien, chef civil de la Révolution de 1930 qui mit fin à la Vieille République en renversant par un coup d’État son 13e et dernier président Washington Luís.

Getúlio Vargas fut par deux fois président du Brésil. De 1930 à 1945, il gouverna le Brésil en trois phases distinctes : de 1930 à 1934 dans le gouvernement provisoire ; de 1934 à 1937 dans le gouvernement constitutionnel, élu par le Congrès national du Brésil ; de 1937 à 1945 dans le cadre autoritaire de l’Estado Novo (« État nouveau »).

Surnommé « père des pauvres » par ses sympathisants et « Docteur Getúlio » par ses proches, il fut réélu au suffrage universel direct après la Seconde Guerre mondiale, exerçant la présidence de 1951 à 1954. On parle de getulisme ou varguisme pour désigner sa politique, et de getulistes pour se référer à ses partisans ; son héritage politique, qui demeure controversé bien qu’indéniablement majeur, est invoqué aujourd’hui par au moins deux partis, le Parti démocratique travailliste (PDT) et le Parti travailliste brésilien (PTB) de Lula.

Vargas s’est suicidé en 1954 en se tirant une balle dans le cœur dans sa chambre du Palais du Catete (pt) à Rio de Janeiro (capitale du pays à ce moment-là).

Source complète Wikipédia, au 24 octobre 2010.

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id