recherche

Accueil > Les Brèves > FranceMSF dénonce la gestion US de l’aéroport de Port-au-Prince.

mercredi 20 janvier 2010

France
MSF dénonce la gestion US de l’aéroport de Port-au-Prince.

 

L’organisation Médecins sans frontières (MSF) proteste contre la gestion par les Etats-Unis de l’aéroport de Port-au-Prince, où l’arrivée de troupes entrave, selon elle, celle de moyens médicaux d’urgence.

Prix Nobel de la paix en 1999, l’organisation fondée notamment par Bernard Kouchner, aujourd’hui ministre des Affaires étrangères, souligne que cinq avions transportant au total 85 tonnes de matériel médical ont été déroutés depuis le 14 janvier de Haïti vers la République dominicaine voisine.

A cause de l’absence de matériel, cinq patients victimes du séisme du 12 janvier sont décédés au centre médical installé par MSF, où 500 personnes attendent une opération, dit-elle.

"Ce n’est pas que nous sommes mécontents, c’est bien plus que ça", a dit à Reuters Télévision à Paris Françoise Saulnier, directrice juridique de MSF.

"La chirurgie est une priorité urgente dans de telles catastrophes. C’est bien connu. Vous avez les trois premiers jours pour sortir les gens des bâtiments, puis les trois suivants pour leur donner des soins chirurgicaux et après, la nourriture, l’abri, l’eau, tout cela vient après", a-t-elle dit.

"Tout cela a été mélangé, (...) l’attention à la vie des gens a été retardée alors que la logistique militaire, qui est utile non pas au troisième jour, mais au quatrième jour, ou peut-être même au huitième jour, a encombré l’aéroport et conduit à cette mauvaise gestion", a-t-elle ajouté.

Selon elle, les trois jours ainsi perdus ont créé d’importants problèmes d’infection, de gangrène chez les blessés et amené des amputations qui auraient pu être évitées.

Les médecins manquent de morphine, d’antibiotiques et de matériel pour amputer, à tel point que MSF dit avoir été contraint d’acheter des scies sur le marché local pour amputer.

Samedi dernier à Port-au-Prince, le secrétaire d’Etat à la Coopération, Alain Joyandet, avait protesté auprès des autorités américaines à propos de ce problème. L’Elysée a publié un communiqué mardi pour réaffirmer que les deux pays coopéraient efficacement.

Morade Azzouz et Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse
Reuters</U>
. Paris, le 20 janvier 2010. -

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id