recherche

Accueil > Les Brèves > Droits de l’homme : 29 militaires colombiens accusés d’exécutions (...)

jeudi 16 septembre 2010

Droits de l’homme :
29 militaires colombiens accusés d’exécutions illégales

 

Le procureur de la République en Colombie a accusé 29 membres de l’armée de la mort de plusieurs paysans en 2005. Les militaires avaient justifié ces morts par une confrontation avec des membres des FARC.

Frank Martínez et Claudino Olmedo ont été assassinés le 14 mai 2005, sur la commune de La Paz, dans le département de Cesar. Selon les enquêtes menées par le procureur les victimes n’appartenaient pas aux Farc et ne furent pas assassinées lors d’un affrontement avec les militaires. Il s’agit d’exécutions illégales, ce qu’on appelle les « faux positifs ». Les militaires sont donc poursuivis pour homicide.

L’ONU a indiqué que jusqu’à fin 2009 les “faux positifs” furent une pratique systématique des forces militaires. Le dernier rapport provenant du procureur explique que l’enquête se poursuit sur la mort de 2400 civils victimes de “faux positifs”. Quelque 1100 militaires seraient l’objet d’une enquête pour ces exécutions.

El Correo d’après Pulsar, 15 septembre 2010

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id