recherche

Accueil > Les Brèves > Cuba condamne son inclusion sur la liste noire

mardi 5 janvier 2010

Cuba
condamne son inclusion sur la liste noire

 

La Section des intérêts cubains dans cette capitale a affirmé aujourd’hui que le gouvernement de l’île coopère dans la lutte contre le terrorisme et elle a condamné son inclusion sur la liste des Etats qualifiés par l’administration étasunienne de parrains du terrorisme, rapporte l’agence EFE.

Le porte-parole de cette instance à Washington, Alberto Gonzalez, a déclaré que son pays « a respecté, respecte et respectera les mesures de sécurité reconnues internationalement pour ces cas », et il a indiqué que le peuple cubain « ne reconnaît aucune autorité morale au gouvernement des USA pour décider son inclusion et celle des Cubains dans ce genre de liste. »

Gonzalez a été très clair : « Jamais le territoire cubain n’a été utilisé pour organiser, financer ou exécuter des actes terroristes contre les Etats-Unis d’Amérique ou aucun autre Etat », avant d’insinuer que cette nouvelle attaque contre l’île était de nature politique.

Au contraire, a-t-il continué, c’est Cuba qui a été victime d’actes de violence et de terrorisme de la part d’individus comme Luis Posada Carriles, qui sont libres aux Etats-Unis sans avoir jamais été poursuivis.

Granma. Washington, le 5 janvier 2010.

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id