recherche

Accueil > Les Brèves > Cuba« Le président Obama doit libérer les cinq héros cubains »

dimanche 3 janvier 2010

Cuba
« Le président Obama doit libérer les cinq héros cubains »

 

Olga Salanueva, la compagne d’un des cinq anti-terroristes cubains injustement incarcérés aux Etats-Unis, a adressé à La Havane une demande de liberté au président Barack Obama en faveur de ces compatriotes.

« Il est grand temps que le président Obama nous dise pourquoi des hommes qui combattaient le terrorisme sont en prison. Lui seul peut les remettre en liberté », a dit l’épouse de René Gonzalez au siège de l’Institut cubain d’amitié avec les peuples (ICAP).

Lors d’une rencontre avec le groupe de solidarité Cuba Global Exchange, des Etats-Unis, Olga Salanueva a expliqué plusieurs aspect du parcours juridique tortueux auquel ont été confrontés les avocats de la défense des Cinq afin d’obtenir de nouvelles sentences pour trois d’entre eux (Antonio Guerrero, Fernando Gonzalez et Ramon Labañino).

Après avoir fait un bilan des actions terroristes lancées contre Cuba pendant 50 ans, Magalis Llort, la mère de Fernando, a mis l’accent sur la situation paradoxale dans laquelle se sont retrouvés son fils, ainsi que Antonio, René, Ramon et Gerardo, pour avoir aidé à déjouer ce genre d’actions.

« Vous n’avez peut-être pas beaucoup entendu parler de Luis Posada Carriles, d’Orlando Bosch et de Félix Rodriguez, mais nous savons très bien qui ils sont, car ils ont ourdi et continuent d’ourdir des actions criminelles contre Cuba », a déclaré Rosa Aurora Freijanes, la compagne de Fernando, avant de demander à l’assistance de renforcer leur solidarité avec la cause des Cinq.

« Il faut informer les gens de cette affaire, et nous vous invitons à exhorter vos congressistes à s’y intéresser et à œuvrer en faveur de la justice », a-t-elle dit.

Kenia Serrano, présidente de l’ICAP, Mirta Rodriguez et Irma Sehwerert, mères d’Antonio et de René respectivement, étaient également présentes.

Global Exchange, qui à cette occasion a fait le voyage à Cuba avec une centaine de membres, est un organisme de solidarité qui œuvre à la promotion des visites et des échanges avec divers secteurs sociaux cubains.

Miguel Maury Guerrero
AIN / Granma</U>. La Havane, 30 Décembre 2009

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id