recherche

Accueil > Les Brèves > Chaos en Argentine sur fonds de réforme en force

lundi 18 décembre 2017

Chaos en Argentine sur fonds de réforme en force

 

A la Chambre des députés de l’Argentine, un débat échauffé persiste à propos des réformes en cours (système de retraite…) et dans les environs une journée agitée se déroule aujourd’hui avec une pluie de pavés, balles de gommes et vacarmes de pétards

Leer en español

Le solde jusqu’à présent : des manifestants, des policiers et des journalistes blessés, et un vrai tapis de grosses pierres sur les trottoirs qui semblent balayés par un tsunami.

Buenos Aires connait une autre journée dure de mobilisation avec des épisodes violents de la part de groupes infiltrés dans la marche des travailleurs et des groupements syndicaux qui sont sortis manifester pour repousser le projet soutenu par le Gouvernement.

L’affrontement a lieu entre des éléments violents encagoulés et les forces de sécurité. Le désordre s’étend dans les environs du Pouvoir Législatif, où s’est installé un vrai champ de bataille le 18 décembre qui rappelle ce qui a été vécu en 2001 mais un jour plus tard , selon certains portenos

Ce qui aurait pu être une manifestation pacifique, est devenu un chaos entre un petit groupe réduit d’infiltrés qui a fait irruption sur la Place des deux Congrès, où se concentrait la manifestation.

Les pierres et les cocktails Molotov volent contre les effectifs policiers, et des barrières clôtures mise en place par la police sont abattues.

Les manifestants, qui occupent la place pour défendre leurs droits, parce que la réforme affirment-ils, « mène encore plus à l’ajustement et touche directement la poche des retraité, de ceux qu’ils ont moins ».

Depuis trois heures , se déroule un tel scenario tandis que dans l’Assemblée Nationale, avec un quorum pour cela, décide du sort de la réforme qui fait polémique et qui a poussé les argentins plusieurs fois dans les rues pendant ces derniers jours.

Dans cette situation, la Confédération Générale du Travail (CGT) a commencé une grève de 24 heures à la mi journée et elle a indiqué qu’elle garantira le transport seulement jusqu’à minuit.

Maylín Vidal para Prensa Latina

Prensa Latina. Buenos Aires, le 18 décembre 2017

Voir en ligne : Chaos en Argentine sur fonds de réforme en force

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id