recherche

Accueil > Les Brèves > Brésil : La Coupe du Monde dans le collimateur, Dilma Roussef « à l’écoute » (...)

mercredi 19 juin 2013

Brésil : La Coupe du Monde dans le collimateur, Dilma Roussef « à l’écoute » des manifestants

 

Par milliers les Brésiliens se sont encore rassemblés hier à Sao Paulo, après d’immenses manifestations dans tout le pays. La présidente Dilma Roussef avait quelques heures auparavant déclaré que son gouvernement était « à l’écoute » des aspirations légitimes manifestants .

A l’origine, la hausse des prix du transports dans plusieurs villes, dans un contexte houleux de préparation de la Coupe du Monde. Les brésiliens manifestent aussi contre les dépenses colossales (11 milliards d’euros) engagées par le pays pour le Mondial, alors que certains services publics comme la santé ou l’éducation manquent d’argent, et malgré ce qui a été fait par le gouvernement, beaucoup reste à faire.

De plus, les organisateurs de la Coupe du Monde et la Fifa ont eu de lourdes exigences touchant directement la vie et l’économie des quartiers situés autour des stades, pour faire place au merchandising des partenaires officiels, renforçant un sentiment d’exclusion auprès de la population locale

Dilma Roussef a souligné qu’avec la croissance des dernières années « ont surgi des citoyens qui réclament plus et ont droit à plus », et donc il est normal que « les exigences de la population changent au fur et à mesure que nous transformons le Brésil, que nous augmentons la richesse, l’accès à l’emploi et à l’éducation ».

Les manifestants restent mobilisés. Plusieurs marches sont prévues jeudi prévues dans plusieurs villes du pays, notamment à Rio. Des joueurs de la « Seleçao » brésilienne, Dani Alves, Hulk et David Luiz, ont exprimé leur solidarité avec « le peuple ».

El Correo avec agences, 19 juin 2013

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id