recherche

Accueil > Les Brèves > Argentine : la Barrick Gold s’en prend à Greenpeace

jeudi 24 février 2011

Argentine : la Barrick Gold s’en prend à Greenpeace

 

La police de la province argentine de San Juan a arrêté la responsable de Greenpeace en Argentine, Eugenia Testa, mercredi 23 février. L’organisation réclamait l’application totale de la Loi sur la protection des Glaciers.
Après une plainte de la multinationale canadienne, la responsable de Greenpeace a été accusée par la justice provinciale de gêner la circulation.
L’organisation avait établi un campement sur la route qui mène à l’entrée des complexes miniers Veladero et Pascualama, qui appartiennent à la Barrick Gold.
Une cinquantaine de militants enchaînés résistaient de façon pacifique quand la police est venue pour les déloger.

Greenpeace veut que la compagnie minière abandonne les procédures lancées il y a quelques mois pour empêcher l’application de la Loi sur les Glaciers (voir El Correo ), qui protège notamment les ressources stratégiques en eau, et établit un Inventaire National des Glaciers.

El Correo d’après PÚLSAR, 24 février 2011.

Contrat Creative Commons

Répondre à cette brève

Retour en haut de la page

El Correo

|

Patte blanche

|

Plan du site

| |

création réalisation : visual-id